Biopsies de prostate

 
 

Ces biopsies ont été réalisées à l’aide d’une aiguille à travers la paroi rectale. Une préparation a été faite par lavement et administration d’un antibiotique (antibioprophylaxie).


Dans les suites, il est classique d’avoir du sang par l’anus (24-48h), du sang dans les urines (inconstant) 1-10j , et du sang dans le sperme le premier mois. La prise d’anticoagulants ou d’antiaggrégants  plaquettaires (aspirine...) est à éviter durant la période péri opératoire (en fonction des recommandations de votre chirurgien).


Des difficultés mictionnelles peuvent se majorer de manière passagère de part l’inflammation et le saignement engendrés par les ponctions.


La ponction se faisant par le rectum (matières fécales), il existe un risque infectieux, normalement couvert par l’antibiotique qui vous a été prescrit.

Cependant il vous est recommandé de surveiller votre température durant les 3 jours qui suivent les biopsies.

Dans de rares cas (moins de 2%), une fièvre > 38°C peut survenir. Vous devez alors consulter en urgence en vue d’une hospitalisation et d’un traitement antibiotique par voie intraveineuse (Rocéphine° et Amiklin°). Le tableau infectieux fait évoquer le portage au niveau de votre rectum d’un germe résistant à l’antibiotique que vous avez pris en préparation des biopsies et seul un traitement intraveineux peut permettre de traiter correctement le germe dans l’attente des analyses. Il s’agit en général d’un E.coli de la flore digestive.


Les résultats de l’examen anatomopathologique vous seront remis par votre chirurgien lors d’une consultation.

- En cas de résultat négatif (pas de cancer), le suivi sera poursuivi.

  1. -En cas de résultat positif (présence de cancer), un bilan plus complet vous sera prescrit afin de vous proposer la meilleure solution thérapeutique. Le dossier sera discuté et validé en Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (en présence d’urologues, oncologues, radiothérapeutes, ...).

  2. -Dans certains cas, il peut exister au niveau des biopsies des anomalies (PIN de haut grade, ASAP (foyer atypique)) qui ne correspondent pas à un cancer, mais qui justifient de pratiquer une nouvelle ponction biopsie de prostate.


Conseils :

  1. -Boire régulièrement au moins 1,5 L d’eau par jour.

  2. -Uriner régulièrement dans la journée.

  3. -Surveiller votre température durant 3 jours

- Eviter les efforts physiques intenses (notamment port de poids ...).

  1. -Ne pas rester allongé toute la journée.

  2. -Les traitements anticoagulants et la prise d’aspirine sont fortement déconseillés durant la période périopératoire en raison du risque hémorragique.


Quand demander avis ?

  1. -En cas de diminution de la force du jet ou de difficultés mictionnelles

  2. -En cas de fièvre>38°5, vous devez alors consulter en urgence en vue d’une hospitalisation et d’un traitement antibiotique par voie intraveineuse (Rocéphine° et Amiklin° ).

  3. -En cas de manifestation anormale (saignement abondant, malaise,...) , vous devez consulter en urgence.

 

Vous venez d’avoir des ponctions-biopsies de prostate

Les Biopsies de Prostate ont pour objectif de prélever des “carottes” de prostate afin de rechercher un cancer (anatomopathologie).

Ces dernières sont réparties au niveau de la surface prostatique afin d’avoir une cartographie. Cependant, ces biopsies restent un “sondage” de la prostate et peuvent passer à côté d’un petit foyer malin. Dans le cas où les biopsies ne trouveraient pas de cancer, un suivi reste indiqué.

L’examen anatomopathologique qui analyse les tissus prélevés est la seule méthode qui permet d’affirmer le diagnostic de cancer.

Prostate.html

Retour page précédente

Dernière mise à jour: 10/2/2018

Les Biopsies de Prostate sur système Koelis°

Il s’agit de biopsies réalisées sous un monitorage informatique qui figure les biopsies sur une représentation 3D de la prostate, acquise par l’échographe.

Une fusion d’image peut être effectuée avec une reconstruction 3D d’une IRM faite au préalable.

Les biopsies peuvent ainsi être mieux dirigées sur un foyer suspect.

L’indication de ce monitorage se voit en cas de premières biopsies négatives avec persistance d’une élévation du PSA, en cas de foyer suspect en IRM. Ce système permettra peut être à l’avenir  de diminuer le nombre de biopsies en les guidant seulement sur des zones suspectes, à suivre de manière plus précise les patients porteurs d’un cancer en «surveillance active» et éventuellement de développer un traitement focal.

La durée opératoire des biopsies est allongée par ce dispositif, mais ne change en rien l’hospitalisation ni les suites opératoires.

Biopsies avec représentation 3D et fusion d’image (Koelis°)

Vidéo de démonstration