TVT / TOT

 
 

Suites opératoires immédiates:

Vous avez une sonde vésicale. Cette dernière permet de récupérer les urines et de laisser reposer la vessie et l’urètre. Elle est en général retirée le lendemain de l’intervention.  Une compresse est parfois laissée dans le vagin à visée hémostatique (mèche vaginale) et retirée avant l’ablation de la sonde.

Il est important de ne pas pousser pour uriner, car cette poussée se ferait contre la bandelette qui jouerait alors un rôle d’obstacle. Une surveillance des mictions est réalisée durant plusieurs heures avant de vous autoriser à sortir (le soir ou le lendemain).  En cas de difficultés mictionnelles (2,8-23% des cas) des sondages itératifs pourront être entrepris afin de s’assurer de la bonne vidange vésicale.

Les orifices ont été refermés par des fils résorbables (qui ne seront pas à retirer).

Il faut éviter les bains durant 3 semaines, mais les douches sont autorisées. 

Un rendez vous vous sera donné avec votre chirurgien à 1 mois de l’intervention pour un contrôle de  la cicatrisation.

Un contrôle par votre chirurgien sera aussi indispensable à distance de l’intervention (6 mois à 1 an).


Conséquences :

Les bandelettes mettent 3 à 6 semaines pour être vraiment solides.

Tout effort de poussée abdominale durant cette période peut compromettre le résultat définitif de l’intervention.

L’incision vaginale contre indique tout rapport durant le premier mois. Elle peut être responsable de petites pertes sanguines vaginales durant les premières semaines.

Ne pas pousser pour uriner, car cette poussée se ferait contre la bandelette qui jouerait alors un rôle d’obstacle.

Le TOT peut être responsable d’une douleur à type de courbature à la racine des cuisses, résolutive en quelques jours.


Conseils :

- Boire régulièrement 1,5 L d’eau par jour.

  1. -Prise éventuelle de laxatifs doux et suppositoires (prescrits) pour lutter contre la constipation et les efforts de poussée.

  2. -Eviter les efforts de poussée abdominale durant les 3 à 6 semaines postopératoires, risquant de compromettre le résultat de l’intervention.

  3. -Ne pas rester allongée toute la journée.

  4. -Eviter les bains durant les 3 semaines post opératoires (douches autorisées).

  5. -Les rapports sont contre indiqués durant le premier mois qui suit l’intervention.


Quand demander avis ?

En cas de douleurs, difficultés mictionnelles, pertes anormales vaginales ou de fièvre demandez avis auprès de votre chirurgien.


Examens de surveillance usuels : analyse d’urine (ECBU), débitmétrie, échographie vésicale avec mesure du résidu.

Vous venez d’être opérée d’un TVT / TOT

TVT / TOT

Il s’agit de deux techniques chirurgicales différentes dont l’objectif est le même: la mise en place d’une bandelette synthétique sous l’urètre ayant comme objectif de réaliser un soutien lors des efforts de poussée abdominale.

Cette bandelette, simplement disposée sans suture est colonisée par des cellules (fibroblastes) de manière à être incorporée dans les tissus et les renforcer. Le délai pour obtenir une certaine solidité est de 3 à 6 semaines.

L’intervention comprend une incision vaginale qui sera refermée par des fils résorbables. La technique du TVT fait sortir la bandelette au dessus du pubis alors que le TOT fait sortir la bandelette de part et d’autre de la vulve à la racine des cuisses (cf schémas en bas de page).

L’indication est l’incontinence urinaire d’effort (IUE), après échec de la rééducation, et avec une simulation préopératoire du geste qui corrige l’incontinence (test sous urétral distal d’Ulmsten).

Le résultat dans cette indication est de 84,7% de guérison et 10,6% d’amélioration.

Dans certains cas, il peut être proposé d’implanter une «mini bandelette ancrée».  Il existe alors un ancrage de la bandelette au niveau des trous obturés effectué par voie vaginale qui permet sa réalisation en ambulatoire avec une reprise possible plus précoce des activités et une diminution des douleurs ressenties à l’intérieur des cuisses. 


TVT

(Tensionfree Vaginal Tape)

TOT

(Trans Obturator Tape)

Prolapsus_Incontinence.html

Retour page précédente

Dernière mise à jour: 25/2/2017